• Skyline Vancouver Canada

Vancouver : notre cityguide de 3 jours

Salut les voyageurs,

Au mois d’août 2019, nous avons eu l’opportunité de découvrir la métropole de Vancouver pendant plusieurs jours au cours d’un road trip de trois semaines dans l’Ouest canadien.

Vancouver est réputée pour être l’une des villes les plus agréables à vivre au monde et nous avions hâte de la découvrir. La douceur de son climat en hiver et la qualité de vie offerte à ses habitants sont souvent louées. Mais c’est surtout, sa position unique entre la côte du Pacifique et les rocheuses canadiennes qui en fait une place de choix. Depuis celle-ci, il est effectivement possible d’avoir accès à un environnement naturel exceptionnel entre océans, forêts à la végétation luxuriante et hautes montagnes.

Cet article est ainsi l’occasion de vous partager notre expérience à Vancouver et de vous délivrer nos conseils et nos coups de cœur pour profiter au mieux de cette dernière.

Vancouver en pratique.

Comment se rendre à Vancouver ?

Relativement isolée sur la côte ouest, Vancouver se rallie principalement en avion. Depuis Montréal, nous avons payé 445 CAD/personne (environ 280 €) avec la compagnie Air Canada Rouge (5 h 30 de vol). Nos amis qui nous ont rejoints depuis la France ont eux opté pour un trajet Paris-Vancouver avec la firme québécoise Air Transat. De mémoire, celui-ci leur était revenu à environ 450 €/personne (10 h de vol).

Si vous préférez voyager par voie terrestre, il est tout à fait envisageable de traverser le pays en train, via le Transcanadien. Au départ d’Halifax ou de Toronto, une aventure de plusieurs jours vous attend avec des paysages à couper le souffle à la clé. Prenez tout de même en compte pour cela des tarifs débutants à partir de 400 CAD et prévoyez entre 4 et 6 jours de voyage suivant la portion du trajet choisi.

Où dormir à Vancouver ?

Comme à Toronto, nous avons trouvé les montants des hébergements plutôt élevés à Vancouver. Cela ne nous étonne pas vraiment puisque c’est ici que le prix de l’immobilier est le plus cher du pays. Étant donné que nous y sommes restés deux jours au début de notre voyage et trois jours à la fin, nous avons occupé deux logements différents au cours de notre séjour.

Le premier était un Airbnb situé dans le quartier de Oakridge. Celui-ci ne nous a pas vraiment laissé un souvenir impérissable et l’on préfère ne pas s’attarder dessus.

Pour le deuxième hébergement, nous avons opté pour un appartement trouvé sur HomeExchange, une plateforme d’échanges de maisons entre particuliers. Grâce aux points glanés lors de notre inscription, nous avons pu loger trois nuits dans le quartier de Mount Pleasant quasi gratuitement. Ce n’est certes pas le quartier le plus touristique, mais il est plein de street art et de bonnes adresses où manger.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur sur Airbnb ou HomeExchange, voici une liste d’hôtels sur Booking.

Mt Pleasant Vancouver Canada

Que faire à Vancouver ? Nos 5 coups de cœur.

Découvrir le Downtown et ses buildings.

Nous avons commencé notre visite de Vancouver par l’exploration de son Downtown et de son célèbre Canada Place. Situé sur le front de mer, il s’agit d’un immense édifice avec un toit en forme de voiles. Historiquement, il abritait l’ancien pavillon du Canada pendant l’Exposition spécialisée de 1986, mais il a par la suite été reconverti en centre d’affaires international. Non loin de là, il est également possible d’apercevoir la statue de l’orque géante « Digital Orca » et la flamme olympique, deux symboles de la métropole.

Gastown Vancouver Canada

Visiter le cœur historique de Gastown.

Nos pas nous ont ensuite porté vers le plus ancien quartier de la ville : le sympathique quartier de Gastown. C’est là que les premiers colons ont décidé de s’installer et de fonder la ville au XIXe siècle. Il est principalement connu pour son horloge sifflante à vapeur (la « Gastown Steam Clock »), mais aussi pour ses boutiques, ses galeries d’art indépendantes et ses restaurants aménagés dans des anciens édifices victoriens. Nous avons beaucoup aimé notre promenade au milieu de ses ruelles pavées et ses vieux bâtiments en briques.

Ce que nous avons moins apprécié par contre, c’est ce que nous avons vu par la suite. Pour rejoindre le quartier de Chinatown, nous avons effectivement dû traverser la rue East Hasting. Drogue et itinérance font partie intégrante de cet endroit, qui est visiblement l’un des plus pauvres du pays. On ne vous cache pas que tout cela fait peine à voir et que nous n’étions vraiment pas rassurés de traverser ce coin. Nous préférons donc vous mettre au courant, pour que vous sachiez à quoi vous en tenir.

Gastown Vancouver Canada

S’imprégner de la culture chinoise de Chinatown.

Situé juste à côté du quartier Gastown, le Chinatown de Vancouver est le plus grand du Canada. Nous avons commencé notre visite par l’imposante Millennium Gate avant d’arpenter ses ruelles colorées parsemées de boutiques et restaurants traditionnels asiatiques. Nous avons ensuite mis le cap sur le Dr Sun Yat-Sen Classical Chinese Garden, l’une des principales attractions du quartier. Le site de ce jardin chinois, construit selon les règles de l’art classique de la dynastie Ming, est divisé en deux parties. La première est gratuite et l’entrée est libre. La seconde est payante : elle donne visiblement accès à une autre section du lieu, où il est possible de participer à l’intérieur à une cérémonie traditionnelle de thé (14 CAD/personne). Nous nous sommes pour notre part contentés de la partie gratuite, qui semblait suffisante à nos yeux.

Prendre un bol d’air au Stanley Park.

Le Stanley Park est à Vancouver, ce que Central Park est à New York : un écrin de verdure niché au cœur de la ville. D’une superficie de plus de 400 hectares, le parc est peuplé de cèdres et de sapins et abrite un bel éventail de la faune canadienne : des écureuils, des ratons laveurs, des oiseaux de tous types et des biches.

Le petit bonus de celui-ci est qu’il est bordé intégralement par l’océan et qu’une piste cyclable et piétonne a ainsi été aménagée tout autour du parc. Il s’agit du sentier The Seawall d’une distance de 9 km. Les automobilistes ne sont pas en reste puisqu’ils peuvent de leur côté emprunter la Stanley Park Scenic Drive. Depuis Prospect Point, cette route circulaire offre d’ailleurs un point de vue imprenable sur le Lions Gates Bridge et les différents quartiers de Vancouver.

En outre, si vous venez à visiter vous aussi cette oasis, ne manquez pas les Totem Poles. Il s’agit des mâts totémiques érigés en hommage aux Premières Nations qui ont peuplé le Canada. Des panneaux explicatifs sont d’ailleurs exposés à proximité pour comprendre les significations de ces monuments de la culture amérindienne.

Enfin, ne ratez pas non plus le coucher de soleil au Stanley Park. Celui-ci est probablement l’un des meilleurs endroits de la ville pour admirer celui-ci face à l’océan et cela serait bête de s’en priver. Nous l’avons regardé pour notre part depuis la Marina et avons pu en même temps observer une otarie jouer dans le port.

Vous l’aurez compris nous avons adoré le Stanley Park. Le parc est superbe et il y règne une atmosphère de tranquillité incomparable. C’est probablement l’endroit que nous avons préféré à Vancouver.

Gastown Vancouver Canada

Se régaler les papilles à Granville Island.

Notre dernier coup de cœur à Vancouver a été la petite île de Granville Island. Autrefois le centre du port industriel, elle a aujourd’hui été réhabilitée pour accueillir des galeries d’art et le fameux Public Market. Ce marché couvert, ouvert tous les jours, regorge de produits frais et artisanaux. De nombreux stands permettent en outre de se restaurer sur le pouce en proposant des plats des différentes cuisines du monde. Au fil des années, l’île est ainsi devenue un haut lieu de divertissement à Vancouver. Pour vous y rendre, vous pouvez d’ailleurs emprunter l’une des navettes fluviales de la ville. De mémoire, le tarif varie en fonction du trajet (ticket aller à partir de 3,50 CAD et ticket aller/retour à partir de 5,50 CAD).

Et voilà, pour nos lieux favoris à Vancouver. Si vous disposez de plus de temps que nous, Vancouver abrite d’autres espaces naturels un peu plus à l’extérieur de la ville. Nous avions effectivement repéré le Mont Grouse, un sommet localisé au nord de Vancouver auquel on accède grâce à un tramway aérien (Skyride) ; et le pont du Capilano, un pont suspendu qui offre des points de vue spectaculaires sur le fleuve Capilano situé en contrebas. Nous avons renoncé à ces visites, car nous trouvions leurs prix un peu élevés pour notre budget (56 CAD/personne/activité), mais peut-être qu’elles peuvent plaire à certains d’entre vous.

C’est sur ces derniers mots que nous allons clore ce billet. Nous espérons que celui-ci vous a plu et vous a donné envie de découvrir cette belle ville de Vancouver. Comme d’habitude si vous avez des questions ou souhaitez réagir à cet article, laissez-nous un petit commentaire.

À très vite pour la suite de nos aventures canadiennes.

Voyagement vôtre

2020-05-23T17:39:48+02:00 23 mars 2020|Amérique, Canada, CityTrip, Colombie-Britannique, Road trip|2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Corinne 24 mars 2020 à 11 h 26 min - Répondre

    J’ai tellement aimé Vancouver ! C’est une ville super chouette et qui, pour moi, est absolument à visiter !

    • Lauralee 26 mars 2020 à 18 h 20 min - Répondre

      On est totalement d’accord, c’est une très belle ville. Un incontournable de l’Ouest Canadien. 🙂

Laisser un commentaire