Mexique : l’île paradisiaque de Holbox

Après ce magnifique passage dans la réserve de Rio Lagartos, nous avons mis le cap sur la dernière étape de ce fantastique road trip : Holbox, une île paradisiaque située au large de la péninsule.

Plusieurs d’entre elles sont réputées pour être de parfaits lieux de farniente pour se reposer en fin de voyage. C’est notamment le cas des îles de Cozumel près de Playa del Carmen et de Isla Mujeres près de Cancún. Notre choix s’est cependant porté sur l’île de Holbox (prononcé Holboche), une île beaucoup plus atypique que celles précédemment citées et encore préservée du tourisme de masse. C’est simple, le temps semble s’être arrêté à Holbox. Les gens circulent à pied, à vélo ou en voiturette de golf, l’ambiance est détendue et comme à Bacalar, le maître mot est de chiller les pieds dans l’eau.

Le lieu paraissait donc parfait pour profiter de nos trois derniers jours de voyage, si la météo avait bien voulu être de la partie.

Comment se rendre sur Holbox ?

Depuis Rio Lagartos, il faut compter environ deux heures et demie de route pour rejoindre le petit port de Chiquilà, où partent les ferrys pour Holbox. Là, vous vous ferez probablement alpaguer par de nombreux locaux vous invitant à garer votre voiture chez eux. De ce qu’on a vu, les prix pratiqués sont sensiblement les mêmes : rapprochez-vous donc le plus possible de l’embarcadère afin de ne pas être embêté par la suite avec votre valise. Le tarif est de 100 pesos/jour (environ 4.50 €), même s’ils négocient assez facilement d’eux-mêmes, puisque l’on nous a offert une nuit sans que l’on n’ait rien demandé.

Une fois votre voiture parquée, il faudra vous orienter vers le port, où deux compagnies proposent d’effectuer la traversée : 9 Hermanos, aux bateaux bleus et Holbox Ferry, aux bateaux rouges. On ne croit pas qu’il y ait une grande différence entre les deux, on a juste constaté qu’un ferry partait toutes les demi-heures depuis chez l’une ou chez l’autre. Vérifiez simplement au moment de votre arrivée, laquelle dispose de l’horaire le plus avantageux. Niveau tarif, nous en avons eu pour 150 pesos par personne pour un aller en direction de l’île (environ 7 €) et la traversée dure une trentaine de minutes.

Une fois parvenus à Holbox, prenez un taxi-voiturette de golf pour rejoindre votre hôtel. Le prix est dérisoire et vous profiterez immédiatement du folklore d’Holbox.

Punta Coco

Que faire à Holbox ?

Vous remarquerez vite que Holbox n’est pas très étendue et qu’il n’y a pas de nombreuses choses à faire. Son principal attrait repose sur ses plages de sable blanc et son mode de vie à la cool. C’est l’endroit parfait pour se relaxer et peaufiner son bronzage, d’autant plus que la plupart des hôtels du bord de mer ont mis les petits plats dans les grands en disposant des transats et des hamacs directement dans l’eau.

L’île abrite également deux spots qui méritent le détour : Punta coco et Punta Mosquito. Nous avons emprunté des vélos à notre hôtel pour nous rendre à la première située à l’extrémité ouest de Holbox. On ne vous cache pas que même si le temps étant un peu couvert, nous sommes tombés sous le charme de celle-ci. Son sable blanc et son eau bleu turquoise en font vraiment un lieu paradisiaque et l’on ne peut que vous conseiller d’aller y jeter un œil si vous êtes dans le coin. Il semblerait en outre que ce soit LE spot pour admirer le coucher du soleil. Nous ne pouvons malheureusement pas vous parler de Punta Mosquito, car nous n’avons pas pu la visiter à cause du mauvais temps. Nous avons cependant entendu dire que la plage est tout aussi idyllique que celle de Punta Coco et qu’il est possible d’y voir différents types d’oiseaux.

Enfin, le village d’Holbox présente lui aussi de nombreuses caractéristiques. Son street art compte parmi l’une d’entre elles et ses murales ne laissent personne indifférent. En outre, vous ne pourrez être que subjugué par la douceur de vivre qui règne dans la ville. La vie locale est des plus animées et l’on ne peut que vous conseiller de vous perdre dans les rues pour vous imprégner de l’ambiance. D’ailleurs, si vous cherchez une belle adresse où déjeuner, on vous recommande le restaurant Básico. Ses prix sont un peu élevés (comme dans beaucoup d’endroits à Holbox), mais les plats et cocktails sont frais, faits maison et délicieux.

À noter également que le village est le lieu où se rendre pour louer une golfette afin de faire le tour de l’île (environ 1000 pesos la journée, soit 47 €) ou réserver une excursion de snorkeling lorsque la saison le permet (notamment les requins-baleines de juin à septembre).

Où dormir à Holbox ?

On avait vu les choses en grand pour ce séjour à Holbox, puisque nous avons passé trois nuits dans l’hôtel Villas Flamingos, probablement l’un des plus beaux de l’île.

Situé sur le bord de mer, l’établissement propose des chambres à la décoration ultra canon et toutes les infrastructures nécessaires (transats, hamacs…) pour chiller sur la plage. Le restaurant est en outre excellent et le personnel vraiment aux petits soins.

Bien que notre escale nous ait coûté un peu cher, on ne regrette pas une seule seconde d’avoir pu profiter d’un tel cadre. L’unique point négatif aura finalement été le temps, qui n’était pas au rendez-vous.

Si vous cherchez un hôtel moins onéreux, nous avons constaté qu’il y a pas mal d’options vers le village. Et si vous ne trouvez pas votre bonheur, restez à l’affût, car de nouveaux établissements se construisent très rapidement partout sur l’île.

C’est sur ces dernières paroles que nous allons clore cet article et toute cette série sur le Mexique. Malgré le temps pas toujours très accommodant, nous avons adoré Holbox et l’on aimerait énormément y retourner pour profiter de ses magnifiques plages, de ses eaux transparentes et de sa douceur de vivre. Son côté atypique lui permet de faire l’unanimité tant auprès des backpackers que des touristes plus aisés et l’on espère vraiment que le lieu saura conserver son authenticité. Pour ce qui est du Mexique en lui-même, nous avons adoré ce voyage. Cela faisait des années que j’en rêvais et il fut clairement à la hauteur de mes attentes. Sébastien semble avoir également apprécié, puisqu’il parle même d’y retourner… Si vous souhaitez vous aussi aller à Holbox ou nous partager votre expérience sur cette île magique, vous pouvez nous laisser un petit commentaire auquel on répondra avec plaisir.

À très vite pour la suite de nos aventures.

Voyagement Vôtre

2019-06-30T14:43:22+01:00 30 juin 2019|Amérique, Mexique, Récit, Road trip|4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Aurore 1 juillet 2019 à 9 h 44 min - Répondre

    Vos photos font rêver. C’est drôle les habitants qui se transforment ne gardien de parking, en Asie c’était fréquent aussi. Ca leur fait un petit revenu supplémentaire et au moins la voiture est généralement bien surveillée.
    Belle journée !

    • Sébastien 4 juillet 2019 à 13 h 42 min - Répondre

      Merci Aurore. Comme tu le dis bien, ca aide la population locale et nos véhicules sont en sécurité (enfin dans notre cas ^^).
      Bonne journée à toi aussi.

  2. Catherine Garnier 18 août 2019 à 9 h 05 min - Répondre

    Bonjour nous sommes allés également sur cette île en janvier 2019. Nous ne sommes pas revenus avec la même impression que vous. Cette île prône la protection , l’écologie. Mais si vous regardez bien il ne s’agit que une image à la mode pour attirer les touristes.il y a des constructions sauvages partout .l’île est sale avec des détritus derrière les hôtels.les voiturettes roulent à l’essence et sont abandonnées dans les rues lorsqu’elles ne fonctionnent plus.l’ile est très bruyante (cela m’a fait penser à l’Espagne dans les années 80) sauf si vous choisissez un hôtel isolé comme le vôtre. Dommage dans quelques années tout sera dénaturé et très pollué. Mais pour l’instant les plages dont très belles .alors profitez en vite .

    • Lauralee 30 août 2019 à 6 h 12 min - Répondre

      Bonjour Catherine et merci pour ce commentaire. Nous avons effectivement visité l’île à la même période et n’avons visiblement pas connu la même expérience. Je te rejoins cependant sur le fait que les constructions sont nombreuses sur l’île et qu’elle sera malheureusement vite victime de son succès.

      A bientôt.

Laisser un commentaire