Copenhague : 3 jours au pays de la Petite Sirène

Hello les voyageurs,

On vous retrouve aujourd’hui avec une nouvelle destination sur le blog. Vous l’avez sûrement vu sur nos réseaux sociaux, on a mis le cap le mois dernier sur le Danemark et sa splendide capitale Copenhague.

Sébastien avait gagné un bon d’achat dans une agence de voyages au cours du blog trip organisé par Synbud et Rhône Express en juillet dernier. On a donc profité de ce joli cadeau pour s’offrir une première escapade en terres scandinaves.

Et quelle belle première fois ce fût ! On a découvert une ville dynamique, culturelle, gourmande et très verdoyante. Bref, vous l’aurez compris, Copenhague est la destination parfaite pour un city trip et nous avons adoré notre week-end là-bas.

Les quais de Copenhague

Que faire à Copenhague ?

S’émerveiller devant les richesses de son centre-ville

La première chose à faire à Copenhague est bien entendu d’aller découvrir son cœur historique. Ce dernier est super charmant et son principal centre d’intérêt se trouve du côté de Nyhavn.

Le nom ne vous parle peut-être pas comme ça, et pourtant c’est le cliché emblématique que vous pouvez retrouver sur toutes les cartes postales de la ville. Bordé de multiples maisons colorées, c’est effectivement le quartier qui abrite les différents canaux de Copenhague.

Ce petit port, jonché de vieux bateaux, est magnifique. Il y règne une douce atmosphère et l’on a adoré flâner au milieu de ses nombreux cafés et restaurants. C’est tout à fait l’idée que l’on se faisait de l’art de vivre danois et Nyhavn nous en a offert un bel aperçu.

Le port de Nyhavn
Le port de Nyhavn

En remontant un peu vers le centre-ville, nous sommes tombés sur la rue Strøget qui est la principale artère commerçante de Copenhague et l’une des rues piétonnes les plus longues d’Europe. Elle saura contenter toutes les fashionistas avec la présence des traditionnelles grandes enseignes internationales, des marques de luxe et quelques petites boutiques danoises. On y trouve également bons nombre de restaurants, des chaînes de fast-food classiques à de jolies adresses locales (on vous en parle un peu plus bas).

La rue Strøget

Pour prendre un peu de hauteur sur la ville, nous sommes ensuite allés visiter sa tour ronde communément appelée «Rundetaarn» par les Copenhaguois. Initialement, la tour fut construite pour abriter, avec d’autres bâtiments, une église, une bibliothèque universitaire et un observatoire astronomique. Ce dernier, situé au sommet de l’édifice est d’ailleurs le plus vieil observatoire d’Europe encore en fonction.

La tour ronde
La tour ronde
La tour ronde

C’est une jolie visite, que l’on vous recommande de faire pour profiter d’une vue panoramique sur la ville. Elle est très ludique et l’on y découvre quelques expositions d’objets anciens. Le lieu se révèle en outre très photogénique. Pas d’inquiétude d’ailleurs si l’expérience vous tente, on gravit sans effort les 42 m de la tour grâce à un couloir en hélice.

Son dernier point fort, c’est qu’elle est très « bon marché » par rapport aux autres attractions de la ville. L’entrée est en effet de 25 DDK (soit environ 3,50 € par personne).

Se divertir dans l’un des plus anciens parcs d’attractions d’Europe

Ah Tivoli ! On a découvert ses merveilleux jardins sur Instagram et ils ont bien évidemment atterri tout en haut de notre To do list lorsque l’on a su que l’on se rendait à Copenhague.

Pour les non-initiés, les Jardins de Tivoli abritent depuis 1843 l’un des plus vieux parcs d’attractions de monde. Mais attention, il ne s’agit pas de n’importe quel parc d’attractions. Non, Tivoli est un magnifique parc à thème, dont les splendides décors ont inspiré le grand Walt Disney pour Disneyland.

Autant vous le dire, en bons fans Disney, nous avons été plus que comblés à Tivoli. On a adoré l’ambiance vintage du lieu, qui nous faisait penser à une vieille fête foraine d’antan et qui réussissait en même temps à nous transporter dans les différents univers du parc.

Les Jardins de Tivoli

Cerise sur le gâteau, il semblerait que l’on s’y soit rendu l’un des meilleurs jours de l’année. Sur les coups de 22 h, nous avons en effet pu profiter d’un splendide spectacle de sons et lumières sur le lac du parc. C’était vraiment magnifique, et l’on vous conseille de ne pas le rater si vous vous rendez à Tivoli.

Mais ce n’est pas là-dessus que nous avons eu de la chance, car il s’agit d’un spectacle permanent de Tivoli. Non, là où nous avons été terriblement veinards, c’est que nous avons visité celui-ci le jour de fermeture de la « saison d’été ». Pour l’occasion, le parc a tiré un immense feu d’artifice. Sans exagérer, on s’est tous les deux dit que c’était le plus beau que l’on ait jamais vu. Bon OK, on n’est jamais allé admirer les feux du 14 juillet à Paris… Mais c’était plutôt drôle de profiter d’un tel spectacle en pleine ville et dans un cadre aussi idyllique.

Les Jardins de Tivoli
Les Jardins de Tivoli
Les Jardins de Tivoli

Au final, le seul défaut des Jardins de Tivoli, c’est leur prix. L’entrée du parc est effectivement de 110 DKK par personne (soit environ 15 €). Mais pour cela, vous ne bénéficiez que des décors. Il faudra en effet payer un supplément à l’intérieur pour chaque manège que vous voudrez faire. Si vous êtes sûrs de faire des attractions avant de rentrer, sachez tout de même qu’il existe un billet à 230 DKK (environ 30 €) permettant d’en faire en illimité.

Se détendre dans ses nombreux espaces verts

Un des autres aspects que l’on a particulièrement aimé à Copenhague, ce sont ses espaces verts. On a eu l’impression qu’ici tout était pensé pour que les habitants profitent au maximum des extérieurs et que tout était donc aménager pour passer de bons moments en famille ou entre amis.

On ne se plaint pas de ce côté-là, car en tant que Lyonnais, on a la chance de pouvoir profiter du magnifique parc de la Tête d’Or, mais on pense que beaucoup de villes devraient s’en inspirer.

Le premier espace vert qui nous a comblés n’est autre que le Jardin botanique de Copenhague. Situé en plein centre-ville et rattaché au musée d’histoire naturelle du Danemark, le « Botanisk Have » est un havre de paix de près de dix hectares. L’endroit est parfaitement aménagé et il y règne une douce ambiance.

En plein cœur de celui-ci se dresse une immense serre du 19e siècle, qui abrite de nombreuses espèces végétales tropicales. On a adoré se balader au cœur de celui-ci et l’on vous met au défi de ne pas craquer devant l’un de ces charmants habitants.

Le Jardin botanique de Copenhague
Le Jardin botanique de Copenhague

Le deuxième espace vert (si l’on peut l’appeler ainsi), que nous avons visité à Copenhague est le Kastellet. Datant du 18e siècle, il s’agit d’une magnifique citadelle qui renferme des remparts et de jolies casernes aux façades colorées.

La balade au sein de celle-ci est des plus agréables et l’on y découvre successivement de grands espaces verts aménagés et un splendide moulin aux pans en bois.

Le Kastellet
Le Kastellet

À deux pas de Kastellet se trouve le sympathique quartier de Nyboder, un lieu original où se distinguent des petites maisons jaune-orangé, qui sont d’anciennes habitations pour les membres de la marine royale et leurs familles.

Le quartier de Nyboder

Mais ce n’est pas le seul point d’intérêt qui se trouve à proximité du Kastellet. Non ! Si vous poursuivez votre route en direction de la mer, vous tomberez effectivement sur le symbole de la ville et sa principale attraction touristique : la Petite Sirène. Représentation du personnage du fameux conte de Hans Christian Andersen, il s’agit d’une statue en bronze assise sur un rocher. Elle n’a rien d’extraordinaire en soi et l’on ne sait pas si elle nécessite un déplacement à elle seule, mais si vous voulez vraiment la voir, on vous recommande de vous y rendre le soir. On y a pour notre part été le matin en pensant qu’il y aurait moins de monde, mais le hic c’est qu’à ce moment de la journée elle est totalement en contre-jour. Si vous voulez faire des photos, on vous préconise donc d’y aller le soir, les hordes de touristes étant inévitables à n’importe quel moment.

La Petite Sirène

S’instruire sur l’Histoire danoise

À l’instar de la Grande-Bretagne, le Danemark est régi par une monarchie constitutionnelle, dont la Reine Margrethe II de Danemark est la souveraine. L’influence de la famille royale est très présente à Copenhague et l’on a pu entrevoir deux châteaux appartenant ou ayant appartenus à celle-ci.

Le premier de ceux-ci est le Château de Rosenborg. Construit à la demande de Christian IV de Danemark, le Château de Rosenborg était initialement une maison d’été, qui a ensuite évolué en résidence royale. Depuis 1838, celui-ci abrite un musée, où sont conservés diverses collections et les joyaux de la couronne danoise des derniers siècles.

Pour notre part, nous n’avons pas visité l’intérieur du château, car nous n’étions pas trop intéressés par celui-ci. Par contre, nous avons passé un long moment à flâner au sein des Jardins du Roi. Ces jardins auraient clairement pu figurer dans notre partie précédente, puisqu’ils sont un véritable havre de paix. Le parc est splendide et il y règne une douce ambiance, où les danois viennent se retrouver pour passer un bon moment.

Les jardins du Château de Rosenborg
Les jardins du Château de Rosenborg

Le second lieu est lui beaucoup plus dans l’air du temps puisqu’il s’agit du Palais d’Amalienborg, l’actuelle résidence d’hiver de la famille royale. Il s’agit plus précisément de quatre bâtiments entourant une place octogonale qui possède en son centre une statue de fondateur d’Amalienborg, le roi Frédéric V de Danemark.

Comme à Londres, il est possible d’assister sur les coups de midi à la relève de la garde. Le point positif, c’est qu’il y a beaucoup moins de monde qu’à Londres (tout du moins du souvenir que j’en garde), mais le point négatif c’est que cela m’a paru un peu moins folklorique.

Ça reste toutefois une animation sympathique à voir, si vous êtes dans les environs. Le défilé dure en plus un certain temps et vous avez donc tout le loisir d’en profiter.

La relève de la garde

Petit bonus, non loin du Palais d’Amalienborg, se trouve la très belle église de Marmorkirken. Elle nous a rappelé le Berliner Dom de Berlin, et l’on vous recommande vivement d’aller la visiter pour admirer son intérieur et son dôme notamment. Il me semble d’ailleurs qu’il est possible de monter dans celui-ci, mais seulement lors de certains jours bien définis. Renseignez-vous en amont, si l’expérience vous tente.

Se perdre au milieu de quartiers atypiques et de l’architecture moderne

Outre les aspects déjà évoqués, Copenhague regorge de quartiers plus atypiques les uns que les autres.

Notre premier coup de cœur a été le quartier de Christianshavn. Celui-ci est situé sur une île à l’est de la ville et a la particularité d’être bordé par de nombreux canaux, tous plus mignons les uns que les autres. Son principal point d’intérêt, outre les canaux, est l’église Notre-Sauveur (Vor Frelsers Kirke). Celle-ci est plutôt jolie, mais son originalité provient de son magnifique clocher doré. Il est d’ailleurs possible de monter dans celui-ci pour admirer la vue sur le centre-ville de Copenhague. On ne l’a pas fait pour notre part, car il y avait pas mal d’attente, mais l’on ne doute pas que la vue doit être très sympathique.

Le quartier de Christianshavn
Le quartier de Christianshavn
Le quartier de Christianshavn
Le quartier de Christianshavn

Mais Christianshavn est également connu pour abriter l’atypique cité libre de Christiana. Ancien site militaire, Christiana a été prise d’assaut en 1971 par une communauté hippie après l’abandon des locaux par l’armée. Ils y ont construit des maisons et établi leurs propres règles de vie. Et par propres règles, on en trouve des plus surprenantes comme la vente libre de marijuana et de cannabis.

On savait à quoi s’attendre en y allant, donc on n’a pas été vraiment étonnés. Mais c’est quand même plutôt drôle de voir des gens consommer aussi innocemment du cannabis en plein cœur d’une ville européenne, sans que la police puisse intervenir.

On ne garde pas un souvenir impérissable de Christiana, mais on vous recommande tout de même d’aller y faire un tour lors d’un passage à Copenhague, ne serait-ce que pour s’imprégner de l’ambiance des lieux.

Le quartier de Christiana

Le dernier jour, on est également allés se promener dans les quartiers de Sydhavnen, où se trouve l’Université d’Aalborg et de København, où se situe la Bibliothèque royale de Copenhague.

Ça peut paraitre un peu incongru comme visite, mais Copenhague est une ville à l’architecture moderne, des plus surprenantes. On a été littéralement happés par ces bâtiments design et hors norme, qui se révèlent très photogéniques.

Le quartier de Sydhavnen
Le quartier de Sydhavnen
Le quartier de Sydhavnen
La Bibliothèque royale de Copenhague
Le metro de Copenhague

Où dormir à Copenhague ?

Le point faible de Copenhague (si elle doit en avoir un) est que la ville est chère… Très chère. Et vous vous en apercevrez rapidement, les hébergements ne dérogent malheureusement pas à la règle. S’il est possible de trouver des billets d’avion très abordables (dans les 75 € par personne avec Easy Jet en réservant un mois avant), le logement sera indubitablement l’un de vos plus gros posts de dépense. Comptez 100/150 € par nuit pour une chambre correcte en centre-ville.

Étant donné que nous avions ce bon d’achat dans une agence de voyages, nous n’avions pas d’autre choix que d’opter pour un hôtel afin que les voyagistes puissent effectuer la réservation. Mais, si l’on avait loué par nos propres moyens, nous aurions probablement choisi un Airbnb dont les prix sont tout de même moins élevés.

Au final, nous avons jeté notre dévolu sur le Mercur Hôtel, idéalement situé dans le quartier de Vesterport. Le chambre est très spacieuse, malgré une salle de bain un peu petite et tout était très propre. Le petit déjeuner était en outre très copieux. Bref, ce n’est pas le plus bel hôtel que nous ayons vu, mais il offrait un rapport qualité/prix parfait pour nos trois nuits à Copenhague.

Copenhagen Mercur Hotel

Où manger à Copenhague ?

Copenhague est le genre de ville riche et variée au niveau gastronomie. On en trouve pour tous les goûts et toutes les bourses (même si comme on l’a dit plus haut, c’est une notion relative là-bas). Quoi qu’il en soit, encore une fois, on vous a dégoté quelques adresses sympathiques que l’on se devait de vous partager ici.

Notre premier coup de cœur danois est sans conteste la Pizzeria Mamemi, qui est une valeur sûre à Copenhague. Situé dans le centre commercial Westmarket Hall, l’établissement est tenu par des cousins italiens qui ont le don de nous transporter en Italie. Les recettes sont simples, mais confectionnées avec de purs produits italiens et ont de quoi ravir les papilles. L’ambiance du lieu est également des plus sympathiques puisque l’on mange directement sur un bar ouvert sur la cuisine. On profite donc du savoir-faire et de la bonne humeur communicative de l’équipe de pizzaiolos. Le dernier point positif du restaurant est son très bon rapport qualité/prix pour Copenhague. Les prix des pizzas oscillent entre 80 et 95 DKK soit entre 10 et 12 euros.

Pizzeria Mamemi
Pizzeria Mamemi

Notre second coup de cœur gustatif à Copenhague est bien évidemment le Cafe Norden. Situé en pleine rue Strøget, le Cafe Norden est une institution à Copenhague, puisqu’il est réputé pour servir les meilleurs Smørrebrøds. C’est vrai que l’on ne vous a pas encore parlé du plat numéro 1 à Copenhague : les Smørrebrøds. Pour les non-initiés, il s’agit d’une sorte de tartine à base pain de seigle sur laquelle sont disposés différents ingrédients tels que du hareng, du saumon, de la pomme de terre, ou des œufs. On avoue que l’on avait envie d’y goûter, mais pas n’importe où. Selon plusieurs guides locaux, le Cafe Norden est le meilleur spot pour cela et l’on s’est donc laissé tenter. Niveau nourriture, nous n’avons pas été déçus, car la cuisine était moderne, saine, de très bonne qualité et très, très copieuse. Le cadre du restaurant était dingue par ailleurs. On a adoré son ambiance cosy et feutrée, totalement représentative de la tendance hygge, que l’on recherche tant au Danemark. Au final, son seul bémol est son prix. On savait que celui-ci était cher. On y était d’ailleurs allés en se disant que c’était le craquage de notre week-end, mais on ne pensait pas à ce point, puisque l’on en a eu pour 550 DKK (soit dans les 70 €).

Le Cafe Norden

Enfin, notre dernier coup de cœur danois n’est autre que Torvehallerne. Là encore, il s’agit d’une institution danoise, mais qui est nettement plus accessible que l’établissement précédemment cité. Torvehallerne, c’est deux grandes halles en verre qui abritent des marchés couverts avec des stands de nourritures des quatre coins du monde. Entre cuisine danoise, japonaise, mexicaine, chinoise, italienne et même française, on ne savait plus où donner de la tête. On en a fait deux fois le tour, avant que Sébastien choisisse un sandwich à base de canard made in France et que j’opte pour une salade « paléo » (très tendance à Copenhague d’ailleurs). Une fois servis, on s’est retrouvés entre les deux halles, où de grandes tables en bois sont installées pour que chacun déguste son plat en toute convivialité. En ce qui concerne les tarifs, on trouve le rapport qualité/prix plutôt bon. On a mangé pour 70 et 90 DKK (soit entre 10 et 12 €) et la plupart des stands tournaient autour de cette fourchette. Ça peut certes paraitre un peu cher pour de la junk food, mais cela reste cohérent avec l’ensemble des prix pratiqués à Copenhague.

Torvehallerne
Torvehallerne

C’est l’eau à la bouche que nous allons clore ce chapitre sur Copenhague. Vous l’aurez compris, on a adoré la capitale danoise, tant pour ses jolis décors que sa qualité. C’est donc une destination que l’on vous recommande les yeux fermés de découvrir un jour. On est persuadés que vous y trouverez votre bonheur.

Si vous avez des questions, comme d’habitude n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à nous contacter sur nos réseaux sociaux. Nous nous ferons un plaisir d’y répondre.

À bientôt pour de nouvelles aventures.

Voyagement vôtre
Catégorie: CityTrip, Danemark, Récit

Vos commentaires

Me notifier
avatar
Camille - Voyages et Compagnie
Invité

Ohlala, on était à Copenhague il y a environ 3 ans et ça me semble une éternité. D’ailleurs je réalise que l’on n’a toujours pas écrit d’articles à ce sujet, on est vraiment en retard dans nos publications …
En tout cas merci pour ce beau partage, qui me rappelle plein de bons souvenirs. On avait vraiment adoré cette ville, et Malmo qu’on avait rejoint en train le temps d’une journée.

Pandaurore
Invité
Hello ! On a quasiment fait le meme city trip visiblement ! De notre coté nous avions pris la Copenhague card, donc nous avons beaucoup visité (notamment des tours pour les points de vue et les bâtiments royaux :)) Niveau logement, nous avons opté pour un air BnB (comble pour moi qui travaille pour un grand groupe hôtelier ahah), c’est sans doute le meilleur rapport qualité prix, nous étions a 5min en bus des jardin de Tivoli et nous avons payé environ 70e par nuit pour un logement entier 🙂 Je ne sais pas si tu y as fait un… Lire la suite...
DELMAS
Invité

Je vais à Copenhague très vite, mais si vous avez aimé Copenhague, je pense que vous aimerez la capitale de la Suède, Stockholm, une ville magnifique, avec beaucoup d’espace vert, de bon Kanelbulle, et de superbe musées comme le musée du Vasa, je vous le conseille maintenant que vous avez fait Copenhague !

En Mode Bonheur
Invité

Copenhague était au programme de 2015 mais finalement nous avons fait Londres & Vienne mais je reste persuadée qu’un jour je visiterai la capitale danoise. Ca a l’air tellement bien !!
& je rejoins Cyril sur le fait d’aller à Stockholm. le coup de coeur de ma vie 🙂

Julie