Açores : Faial, l’île des Marins

Hello les voyageurs,

Après São Miguel et Flores, on vous emmène aujourd’hui découvrir l’île de Faial, troisième étape de notre périple aux Açores.

En une heure de vol, nous avons quitté Flores et sa brume, pour atterrir sous un grand ciel bleu à Faial. Autant vous dire que sur le moment, on avait le sentiment de revivre un peu après ces trois jours à jouer à cache-cache avec le soleil.

Pour ceux qui ne situent pas l’île, Faial se trouve dans le groupe central de l’archipel des Açores. Elle fait même partie de celles que l’on appelle les « îles du triangle », avec ses voisines, Sao Jorge et Pico. C’est d’ailleurs depuis Faial que l’on a eu notre premier aperçu de l’imposant Mont Pico. Un moment magique, vécu au coucher du soleil que l’on gardera longtemps en mémoire. Dommage que nous ayons oublié l’appareil photo à ce moment-là pour l’immortaliser. Mais ce n’est que partie remise…

Pour en revenir à Faial, l’île n’est pas immense, mais possède un charme fou. Nous l’avons vraiment adoré et allons tâcher de vous expliquer pourquoi.

Vue sur le Mont Pico depuis Faial

Que voir à Faial ?

Lors de notre passage, nous avons pu faire un tour assez complet de Faial. Sa superficie ne dépassant pas les 173 km², c’est tout à fait réalisable en quelques jours.

Le volcan Capelinhos

Commençons par l’un des paysages les plus emblématiques de l’île de Faial : son Capelinhos. L’île de Faial abrite plusieurs volcans dont le plus récent est celui-ci. Ce site est effectivement un incontournable aux Açores, puisque c’est ici qu’a eu lieu la dernière éruption de septembre 1957 à octobre 1958.

Durant 13 mois la terre a tremblé, laissant derrière elle ces paysages lunaires si caractéristiques de l’île de Faial. La végétation est quasiment absente sur ce coin de l’île et le contraste entre le sable noir du volcan et le bleu azur de l’océan est saisissant.

Seul vestige de cette époque post éruption : le phare d’observation, dont le sous-sol est aujourd’hui reconverti en centre d’interprétation. Nous n’avons pas visité celui-ci, car nous étions très pressés d’explorer les alentours, mais si cela vous tente, il vous en coûtera 10 €.

Petit bonus : peu de gens le font, mais sachez qu’il est tout de même possible de monter gratuitement dans le phare pour en observer les environs, sans passer par la visite du centre d’interprétation.

Le volcan Capelinhos
Le phare du volcan Capelinhos
Le volcan Capelinhos
Le volcan Capelinhos

Le Monte da Guia

On vous avait parlé de volcan, en voici donc un autre. Le Monte da Guia est un cône volcanique donnant sur la baie de Porto Rim et la ville de Horta. Sa particularité est qu’il dispose d’un double cratère, qui a été séparé en deux par l’océan.

La randonnée sur ce promontoire est splendide. On découvre tout au long de celle-ci des plantes endémiques des Açores et les belvédères offrent de magnifiques vues panoramiques sur la ville de Horta et l’immensité de l’océan. Mention spéciale pour la Caldeirinha, que l’on est resté plusieurs minutes à contempler, tant celle-ci nous a émerveillés !

La randonnée du Monte da Guia
La randonnée du Monte da Guia

En redescendant de cette jolie randonnée, on a fait une halte sur la plage de Porto Rim. Celle-ci est un peu prisée, mais cela n’a rien à voir avec nos plages du Sud de la France. Vous ne tournerez pas dix ans pour trouver où poser votre serviette. On en parle parce qu’on pense qu’elle pourrait intéresser les gens voyageant en famille. En effet, il n’y a presque pas de fond sur cette plage, vous pouvez donc laisser vagabonder vos enfants plus sereinement qu’ailleurs.

Horta et sa Marina

Horta est définitivement la plus belle ville que l’on ait vue aux Açores. Pleine de charme contrairement à Ponta Delgada sur São Miguel, elle a également le mérite d’être une « vraie » ville avec plusieurs petits commerces et restaurants atypiques. En comparaison des autres localités que nous avons pu voir à Flores, on a eu le sentiment de vivre un véritable retour à la civilisation.

Horta
Horta

Mais le point fort d’Horta, c’est bien évidemment sa Marina. Le port d’Horta est une escale connue des marins effectuant la traversée de l’océan Atlantique. Ils sont ainsi nombreux à s’y arrêter pour se ravitailler.

En se promenant sur la jetée, on peut admirer les multiples peintures témoignant des passages de ces marins des quatre coins du monde ayant fait étape à Faial, lors de leurs régates, tour du monde ou autres aventures.

On vous assure que cela nous a donné l’envie irrémédiable d’apprendre à naviguer et de partir sur un voilier à la découverte du monde.

La Marina de Horta
La Marina de Horta
La Marina de Horta
La Marina de Horta
La Marina de Horta

La Caldeira do Cabeço Gordo

Direction le centre de l’île maintenant, où se trouve la caldeira do Cabeço Gordo. Le Cabeço Gordo est le point dominant de Faial, qui culmine jusqu’à 1043 m d’altitude. Il paraîtrait que les jours de beau temps, on peut apercevoir les autres îles du triangle et Graciosa depuis celui-ci. De notre côté, on a pu voir seulement Pico.

La caldeira quant à elle, est vraiment splendide. On ne se lasse pas de ces immenses étendues de végétations, même s’il est un peu difficile de rendre justice à la grandiosité du lieu en photo.

La Caldeira do Cabeço Gordo

Mais le plus intéressant à nos yeux, c’est quand même de faire la randonnée faisant le tour du cratère. On en garde un très bon souvenir, car celle-ci est très belle et l’on a pu découvrir une végétation luxuriante composée d’hortensias bleus, de cèdres, de hêtres, de fougères et de nombreuses autres plantes endémiques des Açores.

En ce qui concerne la randonnée en elle-même, celle-ci n’est pas très difficile, car le chemin est relativement plat, et le peu de dénivelés qu’il y a n’est pas très important. Comptez entre deux et trois heures pour en faire le tour et faire quelques pauses photo.

Petit bonus de nouveau : il est possible de descendre à l’intérieur de la caldeira avec un guide pour découvrir la faune et la flore vivant dans celle-ci. Par contre, il faut absolument réserver au préalable pour cela, donc pensez-y si l’expérience vous tente.

La randonnée de la Caldeira do Cabeço Gordo
La randonnée de la Caldeira do Cabeço Gordo
La randonnée de la Caldeira do Cabeço Gordo

Le Jardin botanique de Faial

Installé au domaine Quinta de São Lourenço, dans la vallée des Flamengos, le Jardin botanique de Faial est, semblerait-il, l’un des plus réputés des Açores.

Bien que beaucoup plus petit que ce que l’on imaginait, la visite de celui-ci est intéressante et nous permet d’en apprendre davantage sur la conservation, la classification et la propagation des espèces botaniques des Açores.

D’ailleurs, la flore représentée ici, appartient presque exclusivement à la végétation des îles de l’Océan Atlantique : 45 variétés seraient endémiques des Açores et une quinzaine d’autres communes avec les îles de Madère et des Canaries. Pour 3,50 € par personne, on salue donc la volonté de sensibiliser et d’instruire les gens sur la préservation de ces espèces.

Le Jardin botanique de Faial
Le Jardin botanique de Faial

Les fameux moulins rouges

Notre dernier point n’est pas un lieu touristique à proprement parler, mais il fait pourtant partie intégrante du paysage de Faial. Comme ses consœurs du triangle central, Faial abrite en effet de nombreux moulins rouges. On vous invite vivement à chercher ces symboles, si caractéristiques des Açores et de les photographier. On vous assure qu’ils apportent un cachet fou à n’importe quel cliché !

Où dormir à Faial ?

À Horta bien évidemment, puisqu’il s’agit de la plus grande municipalité de l’île. Cela peut peut-être faire peur dit ainsi, mais rassurez-vous, l’offre d’hébergement sur Faial est très importante comparée à celles de Flores ou Sao Jorge.

Nous n’avons eu aucun problème à trouver un appartement sur celle-ci et l’on a d’ailleurs séjourné dans un des meilleurs Airbnb de l’île que l’on vous recommande les yeux fermés.

Nous avons effectivement passés 3 jours merveilleux chez Constantina et Joao. Le logement est cosy, décoré avec goût et vraiment très spacieux. On a tellement adoré que l’on se serait vus y vivre. En outre, Constantina et Joao sont des hôtes d’exception et de très bons conseils tant sur les coins à visiter que les restaurants à tester sur l’île. Et cerise sur le gâteau, comme Suzette, ils nous avaient préparé un magnifique panier gourmand « Made in Azores », qui nous a bien dépannés au petit déjeuner.

Où manger à Faial ?

Bien aiguillés par nos hôtes, Faial est peut-être l’île où l’on a le mieux manger aux Açores. On a donc quelques adresses de pure gastronomie açorienne à vous présenter.

Notre premier coup de cœur, c’est le restaurant Canto da Doca.  Il s’agit d’un établissement un peu original, car leur spécialité est la pierrade. Pour être plus précis, vous choisissez un plateau de viandes, de poissons ou un mix des deux, et l’on vous amène ensuite un plat en bois avec une pierre de lave au milieu sur laquelle faire cuire votre nourriture. Ça a le mérite d’être original, les produits sont frais et le tout est vraiment très bon. Pas d’inquiétude pour les végétariens, car il existe même un plateau composé uniquement de légumes. Par ailleurs, on a bien aimé la décoration du lieu, qui faisait penser à l’intérieur d’un bateau et qui offrait une sympathique vue sur la marina de Horta.

Restaurant Canto da Doca

Le second restaurant qui nous a particulièrement marqués est Genuíno. Autant vous le dire de suite, il s’agit d’une institution sur l’île de Faial. L’établissement Genuíno tire en effet son nom de celui de son propriétaire Genuíno Madrugadas, le seul Portugais à avoir fait le tour du monde à la voile en solitaire. On apprend même sur les sets de table qu’il l’a fait deux fois, en prenant des routes différentes. Autant vous dire que son restaurant est une invitation au voyage et qu’on ne sait plus où donner de la tête entre l’immense map-monde vintage accrochée au mur et les souvenirs chinés aux quatre coins du globe. Pour ce qui est de la nourriture, les plats sont faits maison et l’on sent que les produits sont frais et ont été sélectionnés avec soin. Un passage obligé si vous êtes en vacances sur l’île de Faial.

Restaurant Genuíno

Enfin, le dernier restaurant qui a marqué nos papilles est une référence lui aussi puisqu’il s’agit du Peter’s Cafe Sport. Soyons clairs, c’est LE lieu emblématique de l’île et vous devez impérativement vous y rendre si vous êtes de passage à Faial. Le café-restaurant de chez Peter est en effet le repère des marins depuis plusieurs générations. À l’époque, ceux-ci allaient au Peter’s Café pour changer de l’argent, poster du courrier ou déposer des messages. Aujourd’hui, on le visite surtout pour admirer les nombreux souvenirs de voyages qu’il abrite, tels que des cartes, des drapeaux, des plaques et des témoignages du monde entier. Pour ce qui est de la nourriture, celle-ci reste très correcte et est très abordable niveau prix. Autant ne pas se priver, donc !

Peter’s Cafe Sport
Peter’s Cafe Sport

C’est sur cette dernière note gourmande que nous allons terminer cet article. On pense que vous l’aurez compris, on a adoré Faial tant pour ses paysages époustouflants que pour l’ambiance qui l’anime. Si vous devez vous rendre aux Açores, c’est vraiment une étape immanquable à nos yeux.

Si vous avez des questions, comme d’habitude n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à nous contacter sur nos réseaux sociaux. Nous nous ferons un plaisir d’y répondre. En attendant, on vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une autre île du triangle : la somptueuse île de Pico.

Voyagement vôtre

Vos commentaires

Me notifier
avatar
wpDiscuz