2 jours au parc de la Gorge de Coaticook

Salut les voyageurs,

On continue de vous partager les récits de nos escapades dans les parcs québécois en vous emmenant aujourd’hui à la découverte de beaux endroits situés dans les Cantons de l’Est, à deux heures de voiture de Montréal.

Fin juin, nous avons mis le cap sur les Cantons de l’Est, un vaste territoire touristique situé au sud-ouest du Québec et composé des régions de l’Estrie et de la Montérégie-Est. Nous nous sommes concentrés sur la première zone, car nous avions choisi de visiter le parc de la Gorge de Coaticook que l’on avait repéré cet hiver grâce à un article énumérant les lieux à voir absolument au Québec. Mais on doit bien reconnaître que la région a beaucoup plus à offrir.

Le mont Pinacle

Que faire dans la vallée de Coaticook ?

Le parc de la Gorge de Coaticook

La première étape de notre week-end fut donc le parc de la Gorge de Coaticook, situé à quelques kilomètres de la frontière américaine.

Comme de nombreux autres parcs québécois, il est ouvert été comme hiver avec son lot d’activités propre à chaque saison. En hiver, vous pouvez en profiter pour faire des promenades en raquettes, du vélo sur neige, du patin et de l’escalade sur glace. En été, il est le lieu propice pour le vélo de montagne et bien sûr la randonnée pédestre.

Vous vous en doutez, c’est cette dernière activité qui nous a poussés à faire le déplacement. Le parc de la Gorge de Coaticook offre un total de 20 km de sentiers balisés dans trois secteurs différents. Nous avions repéré au préalable le sentier de la Gorge, qui est le plus populaire. Long de 3,5 km et classé niveau intermédiaire, ce sentier inclut tous les points d’intérêt du parc, dont la traversée du plus long pont suspendu pour piéton en Amérique du Nord. Pour la petite anecdote, le pont fut pendant plusieurs années le pont suspendu le plus long au monde (record homologué par le Guinness des records en 1989, battu depuis 2014 par une passerelle au Népal et par d’autres depuis).

Le pont offre indéniablement le meilleur point de vue sur la gorge du parc : un panorama saisissant où l’on peut contempler la rivière Coaticook suivre son cours entre les roches, au cœur d’une verdure luxuriante.

Le parc de la Gorge de Coaticook
Le parc de la Gorge de Coaticook

Après la traversée du pont se succèdent plusieurs points d’intérêt accessibles par des escaliers : la grotte et les deux barrages. Les paysages sont à chaque fois très sympas et on a eu le privilège ce jour-là d’être relativement seuls avec la nature, ce qui était plutôt agréable.

Le dernier point fort de ce sentier est qu’il donne accès à la tour Couillard, une tour en bois haute de plusieurs mètres, qui offre un panorama à 360° sur Coaticook et sa campagne.

Enfin, nous avons terminé cette petite randonnée d’une heure et demie par un pique-nique dans la gorge, avant de faire une visite express de la centrale hydro-électrique qui ne représentait pas vraiment d’intérêt à nos yeux.

Le parc de la Gorge de Coaticook

Nous voulions enchaîner après le déjeuner avec le sentier de la Montagne, mais la météo en a décidé autrement et nous avons donc fait le choix d’aller visiter la ville de Coaticook.

La Laiterie de Coaticook

La ville de Coaticook est renommée auprès des Québécois pour sa célèbre crème glacée, dont il est possible de visiter la Laiterie du même nom. Enfin, le terme « visite » est un peu fort, car celle-ci reste plutôt sommaire et se résume plus à une exposition d’anciennes photos et de vieux objets qu’à une visite guidée qui aiderait à comprendre le processus de fabrication de la glace. Qu’à cela ne tienne, on en ressort tout de même avec quelques informations : notamment que la ferme fut fondée en 1940 et qu’en plus de se concentrer sur la production de la fameuse crème glacée, elle s’emploie aussi à celle du fromage en crotte typique du Québec !

Nous n’avons pas goûté à ce dernier, mais on doit bien avouer que l’on s’est laissé tenter par une petite boule de crème glacée à la myrtille. Le moins que l’on puisse dire c’est que celle-ci était vraiment à la hauteur de sa réputation et que l’on s’est régalé pour un prix plutôt dérisoire.

Pour les amateurs de bière, on nous avait également parlé d’une micro-brasserie, qui méritait le détour et qui se trouve juste en face de la Laiterie. On ne l’a pas essayé, car c’était un peu tôt dans l’après-midi pour nous, mais l’ambiance et la terrasse avaient l’air d’être au rendez-vous.

Magog

Plus tard, nous sommes allés faire un tour du côté de Magog, une charmante ville, située sur les bords du lac Memphrémagog. Il s’agit d’une petite bourgade touristique qui abrite de nombreuses boutiques et restaurants. Notre expérience à Magog fut assez courte, car nous avons dîné dans une très bonne pizzeria avant d’aller regarder le coucher de soleil sur le lac, mais on garde un très excellent souvenir de l’atmosphère de la ville. Le lac Memphrémagog se révèle être également un très beau lieu pour chiller au soleil.

lac Memphrémagog

Foresta Lumina

Le soir venu, nous avions rendez-vous pour le spectacle de sons et lumières Foresta Lumina. Nous avons donc remis le cap sur le parc de la Gorge de Coaticook, où se déroulent les festivités. Lancée en 2014, Foresta Lumina est un parcours nocturne illuminé créé par la société Moment Factory (à qui l’on doit également entre autres Tonga Lumina à Mont-Tremblant et Aura Lumina dans la Basilique Notre-Dame à Montréal).

Ici, on marche sur les traces de Margaret, qui a vécu aux abords de la forêt de Coaticook il y a des décennies et qui possédait le don de pouvoir voir ce que les autres ne voyaient pas. On ne vous raconte pas trop, mais le scénario est très orienté autour du mythe des fées et des créatures fantastiques des forêts et a tout pour plaire aux enfants comme aux adultes.

Malgré le monde, l’événement est plutôt bien organisé : on rentre par petit groupe en fonction de créneau horaire que l’on a réservé au préalable. Le parcours illuminé emprunte une bonne partie du sentier de la Gorge que l’on avait fait le matin même. Cela bouchonne un peu avant de traverser le pont, car il est soumis à un nombre d’individus limités, mais le trafic se fluidifie grandement après.

Personnellement, nous avons énormément apprécié cette activité et nous ne pouvons que vous la recommander si vous êtes à Coaticook ou dans les environs. Vous ne serez pas déçus.

Foresta Lumina
Foresta Lumina

Le Mont-Pinacle

Après une bonne nuit réparatrice, nous avons mis le cap sur le parc Harold F. Baldwin et son fameux Mont-Pinacle.

Le sentier du Mont-Pinacle est une petite randonnée de 2 km, qui mène au sommet du mont du même nom et qui offre une vue spectaculaire sur le lac Lyster et les forêts avoisinantes. Classé niveau intermédiaire, le sentier est plutôt facile et saura convaincre les débutants qui souhaitent s’initier à la randonnée pédestre.

Pour le retour, nous avons privilégié une autre option de 3 km afin de faire une boucle et de découvrir différents points de vue.

Vous l’aurez compris, on ne pourrais que vous conseiller de visiter ce lieu, encore un peu méconnu. Du haut de ces 675 mètres, le panorama offert par le Mont-Pinacle est vraiment beau.

Le Mont-Pinacle
Le Mont-Pinacle

Où dormir ?

Au cours de notre escapade dans les Cantons de l’Est, nous avions réservé une jolie petite chambre dans le gîte de Karina et son mari dans le village d’Ayer’s Cliff. Pour 120 CAD la nuit, nous avons passé un très agréable séjour. Il est important de souligner la gentillesse de nos hôtes qui en plus d’être très sympathiques, se sont révélés de très bons conseils.

Pour ceux qui souhaiteraient être au plus près du parc de la Gorge de Coaticook, celui-ci abrite un camping, qui nous a semblé plutôt bien aménagé.

Informations pratiques

Avant de vous quitter, nous tenions à vous donner quelques informations en vrac qui pourront vous être utiles si vous décidez de faire, vous aussi, une visite dans cette région.

Le prix d’entrée du parc de la Gorge de Coaticook est de 8,00 CAD par personne et par jour.

À cela, il faut ajouter 19,50 $ pour le spectacle de Foresta Lumina. Les dates de l’événement vont de début juin à la mi-octobre (du 8 juin au 13 octobre en 2018).

À savoir qu’un rabais d’environ 25 % est applicable lorsque vous réservez les deux activités en même temps sur le site du parc.

Sur ce dernier point, c’est la fin de notre trop court périple dans les Cantons de l’Est. Comme nous avons pu le mentionner au début de cet article, c’est une région très riche qui a beaucoup plus à offrir. Nous y retournerons très probablement cet été pour découvrir d’autres de ces merveilles, dont le parc National du Mont Orford, le parc National du Mont Mégantic et le parc National de la Yamaska.

Si vous avez des questions ou si vous avez d’autres lieux à nous conseiller, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire. À bientôt pour la suite de nos aventures au Canada.

Voyagement vôtre
Catégorie: Canada, Expatriation, Récit
avatar
3 Comment threads
3 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
La Poze TravelLauraleeMy Travel BlogChantal Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier
Chantal
Invité
Chantal

Bonjour! J’aimerais apporter une petite correction aux activités énoncées dans votre blog. Nous n’offrons plus les randonnées à cheval durant la saison estivale. Également, nous sommes un poste d’arrêt pour les motoneigistes. Nous n’avons pas de motoneige à louer sur place. Voilà! Merci pour votre bel article!!

My Travel Blog
Invité

Vous avez dû passer un très bon séjour !

La Poze Travel
Invité

Hello, super votre article ! Il donne vraiment envie de visiter le coin avec cette nature et les paysages magnifiques.