Road trip dans l’Ouest américain : Notre itinéraire

Road trip : comment organise-t-on notre voyage ?

Salut les voyageurs,

Aujourd’hui on vous parle de la manière dont on procède pour organiser nos voyages. Cet article fait donc indirectement suite à celui de la semaine dernière : L’itinéraire de notre futur road trip dans l’Ouest américain.

Mais alors comment procède-t-on ? Tout d’abord, je ne pense pas que notre façon de faire soit unique en son genre. Comme tout le monde, nous avons glané des informations de part et d’autre et avons simplement fait notre petit mélange.

Pour notre part, dans un premier temps, nous avons un Google Sheets que nous complétons conjointement (Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une sorte de fichier Excel partagé en ligne, ce qui lui donne un côté collaboratif). Celui-ci se compose de six onglets que l’on vous détaillera plus bas (Itinéraire, Vols, Location voiture, Hébergements, Activités et Budget).

Dans un temps deux et plus occasionnellement, on se prépare un petit guide de voyage. Un peu à la sauce de ceux que les agences de voyages vous donnent avant le départ lors d’un tour organisé. On y répertorie tous, des billets d’avion, aux conseils sur place, en passant par les réservations et horaires de tout ce qu’on a prévu de faire. Soyons d’accords, l’élaboration de ce genre de document demandant pas mal de boulot, on ne le fait généralement que pour les grands voyages.

Transports

Dans cette partie, on recense toutes les informations nécessaires pour nos transports aériens et terrestres. C’est pourquoi nous l’avons divisé en deux parties. Une pour les vols et une pour la location de la voiture.

Nos conseils pour les vols

De notre modeste expérience, nous avons pu tirer quelques enseignements que l’on vous partage ici.

Tout d’abord, si vous avez la possibilité de ne pas repartir de la même ville que votre ville d’arrivée, il peut être utile d’envisager cette option. C’est un point auquel il faut faire attention au moment de l’élaboration de votre itinéraire, mais sachez que dans ce cas, vous pourrez opter pour un billet multi-destination. Késako ? Simplement, c’est un billet aller-retour qui vous fait atterrir dans une ville et décoller depuis une autre. Pratique du coup, car cela évite de devoir faire une boucle uniquement pour repartir de là où on est arrivés.

Deuxième conseil, même si cela va de soi pour beaucoup de monde, sachez que sur certains sites de réservation, le prix varie selon l’heure à laquelle vous réservez. Légende urbaine ou pas ? Ça ne se vérifie pas sur tous les sites. Sur le site de Air France par exemple, nous n’avons pas constaté de différence majeure. Mais sur des sites de voyagistes par contre ça se vérifie. En synthétisant tous les conseils que l’on peut glaner à gauche à droite, il faudrait effectuer sa réservation depuis un autre ordinateur que celui avec lequel on a fait ses recherches de billets, aux alentours de 4h du matin, environ six mois avant (moyen-long courrier), en mode navigation privée (afin d’éviter que les sites ne sachent qui vous êtes et ne gonflent artificiellement leurs prix).

Troisièmement, n’hésitez pas à regarder directement sur le site des compagnies aériennes lors de vos recherches. Comme tout le monde, nous passions par les comparateurs du type monmondo.fr etc. mais il s’avère que les prix sur ces sites ne sont pas systématiquement les moins chers. Ici notre conseil est le suivant : regardez les comparateurs pour trouver les vols et correspondances possibles pour les dates souhaitées. Une fois ceci fait, allez directement sur les sites de Air France, Lufthansa, etc. et comparez les mêmes vols. Pour notre voyage aux Etats-Unis, nous avons eu droit à une belle surprise.

Enfin notre dernier conseil et pas des moindres, c’est de faire attention lors de votre réservation. En effet, il faut être sûr de vous, car en cas d’annulation de votre part il est très compliqué de se faire rembourser son billet. Dans la plupart des cas, vous aurez choisi un billet premier tarif, car plus abordable (c’est peu dire) et vous ne pourrez pas opérer de changement sur celui-ci. Soyez donc sûrs des informations que vous saisissez (dates, informations personnelles, etc.). Sachez que si vous annulez votre billet pour une quelconque raison qui ne serait pas imputable à la compagnie, vous ne serez remboursés que des taxes aéroports (part très faible du billet). Et ce n’est pas une assurance annulation qui pourra vous venir en aide. Pour ça, il faut avoir pris un billet modifiable, mais c’est une option très onéreuse donc souvent mise de côté.

Nos conseils pour la location d’une voiture

Concernant les transports terrestres, vous avez plusieurs options. Principalement, vous pouvez acheter une voiture sur place (option utile si vous restez longtemps sur place), ou vous pouvez en louer une. C’est la seule option que nous avons testé, c’est pourquoi on ne vous parlera que de celle-ci, en prenant comme exemple notre séjour aux Etats-Unis.

Premièrement, comme pour vos billets d’avion, il est recommandé de s’y prendre en avance. Le last minute vous coûtera plus cher.

Ensuite, il y a plusieurs choses auxquelles il faut porter attention. Notamment les suivantes :

Le permis international n’est pas obligatoire. C’est une question qui revient souvent, mais selon les pays et la durée des séjours, il n’est pas requis. Aux Etats-Unis, en dessous de trois mois, on ne vous le demandera pas. Seul votre permis de conduire local doit être valide et présenté au guichet du loueur.

La seule exception où le permis international est requis, c’est si votre permis de conduire local est imprimé en lettres non latines.

Le conducteur de la voiture doit avoir plus de 25 ans, sous peine de payer un tarif plus élevé. Il doit aussi avoir minimum 21 ans, en dessous ce ne sera pas possible de louer.

Il faut vérifier les règles concernant le plein lors de la remise de la voiture. Vous pouvez soit la rendre le plein « plein », soit la rendre sans vous occuper de ce détail. On vous conseille de prendre l’option plein « plein », car la plupart du temps, le loueur vous facturera un plein à un tarif abusif s’il doit le faire lui-même.

Toute voiture devant être assurée, de nombreuses assurances vous seront proposées lors de votre location. Si vous êtes titulaires d’une Visa premier ou équivalent, beaucoup d’entre elles ne seront pas nécessaires. On vous recommande d’ailleurs d’y souscrire, car pour les voyages cela apporte une certaine sécurité. On vous en reparlera plus bas.

Dans tous les cas, les assurances minimales requises à prendre sont les suivantes :

La responsabilité civile (TPL), la responsabilité civile complémentaire (SLI) et la couverture partielle en cas de collision (CDW). Cela couvre la base, mais sachez que sur de nombreux portails de locations, plus d’options sont comprises dans les forfait de base.

Dernière précision, sachez qu’au moment de récupérer votre voiture, le loueur essayera probablement de vous faire souscrire à des assurances de dernière minute. Celles-ci sont probablement couvertes par les assurances de votre carte de paiement si vous avez la Visa premier.

Enfin, dernier conseil que l’on pourrait vous donner, c’est d’accorder le type de véhicule à votre séjour. En effet, cela peut paraître évident, mais si vous avez à parcourir des pistes caillouteuses, il peut être utile de choisir la gamme au-dessus afin d’avoir un véhicule un peu tout terrain. On a trop souvent tendance à focaliser sur le prix et à négliger un peu le confort. Or dans un road trip, vous passerez beaucoup de temps au volant, donc autant être bien installé.

Hébergements

Ici, on répertorie l’ensemble de nos points de chute par nuit. Pour chaque étape on note les dates, l’établissement, le prix, l’adresse, si c’est prépayé, les commodités sur place ainsi que notre numéro de réservation. Cela nous permet d’avoir un aperçu rapide de notre parcours et de ce que nous trouverons sur place.

Pour remplir notre feuille de route et choisir où nous allons dormir, on utilise souvent les mêmes sites.

Dans un premier temps, selon notre budget on choisira entre le couchsurfing, un Airbnb ou la location d’une chambre d’hôtel. Tout ça hors saison évidemment, car c’est toujours moins cher et surtout bien moins peuplé :).

Pour ceux qui ne connaissent pas trop, le couchsurfing, c’est dormir chez l’habitant gratuitement, mais bien souvent sur un canapé dans le salon. Le but premier de la manœuvre n’est pas de dormir à l’œil chez un local, mais plus d’en profiter pour faire des rencontres et pouvoir partager avec un habitant du pays que vous visitez. C’est la vraie valeur ajoutée de ce mode d’hébergement.

Airbnb a lui aussi son rapport à l’habitant, mais bien moindre. Ici la personne vous sous-loue son domicile en entier, ou une partie de celui-ci. Côté tarif c’est souvent moins cher qu’une chambre d’hôtel. Dans le cas de San Francisco, les prix ne sont pas tellement avantageux. Malheureusement, de plus en plus de grandes villes, comme Berlin, commencent à essayer de diminuer le nombre d’Airbnb, car cela nuit au marché hôtelier local.

Enfin, dans la majorité des cas, nous nous tournons vers les hôtels. Afin de trouver le plus adapté pour nous, nous commençons toujours par une recherche sur Tripadvisor. On peut y trouver des avis et photos de voyageurs. Ça permet d’éviter pas mal de mauvaises surprises. Quand on cherche un hôtel, la règle numéro 1, c’est de ne jamais faire confiance aux photos proposées directement par l’hôtel !

Une fois notre choix arrêté, vient le choix de l’endroit où l’on louera notre chambre. Ici, nous avons nos petites habitudes. Booking.com ou Hotels.com. Le premier présente des prix un peu plus bas, mais attention, il me semble que les taxes ne sont pas comprises. Nous choisissons souvent le deuxième, car il offre un programme fidélité (Hotels.com rewards) qui permet d’obtenir une nuit gratuite toutes les 10 nuits réservées. Si vous voyagez régulièrement, c’est un plus intéressant.

Enfin, nous utilisons aussi régulièrement le cashback afin de récupérer un peu d’argent sur nos dépenses. C’est à prendre en compte dans le prix final de la chambre.

Le cashback avec Igraal

Le cashback, c’est un pourcentage de la somme déboursée qui vous est remise. Plusieurs sites permettent de recevoir cet argent. Nous utilisons Igraal simplement parce qu’il fallait en choisir un. Je ne sais pas s’il est meilleur qu’un autre, mais en tout cas on n’a jamais eu de problèmes pour recevoir notre argent, donc on le recommande.

Grossièrement comment ça marche ? Igraal fait de la publicité à Hotels.com sur son site en proposant à ses utilisateurs de leur reverser jusqu’à 6% du montant de leur facture HT. En échange, si l’utilisateur passe à la caisse sur Hotels.com alors qu’il vient du site Igraal, Hotels.com reverse une partie de sa marge à Igraal, qui vous en reverse lui aussi une partie.

Est-ce que ça fonctionne vraiment ? Oui, nous avons déjà récupéré plus de 200€ sur nos divers achats et locations (car ça fonctionne sur d’autres site, mais nous ne sommes pas là pour faire de la publicité :))

Enfin, dernière petite remarque concernant les chambres d’hôtels. Sachez que dans de nombreux pays, vous aurez une taxe de séjour à régler allant de quelques centimes à quelques euros par nuit. Ne soyez pas surpris qu’on vous demande de la régler au comptoir, alors que vous pensiez déjà avoir payé votre dû en ligne.

Activités

Dans cet onglet, on répertorie toutes les activités que l’on compte faire, en les classant par destination. En mettant les prix en face, ça permet d’avoir un aperçu des dépenses occasionnées par celles-ci.

Ici, nous n’avons pas de conseils particuliers si ce n’est de faire attention aux horaires et de penser à réserver à l’avance les visites qui vous tiennent vraiment à cœur. Il serait dommage de ne pas pouvoir faire une activité alors qu’il vous suffisait de la réserver au préalable. Généralement, ça ne coûte pas plus cher et ça permet de partir l’esprit tranquille.

Budget

Dernière partie de notre document, la partie budget est plus une synthèse des autres onglets. On y dresse un tableau récapitulatif des coûts. Cela permet d’avoir une estimation grosse maille de ce que va vous coûter votre voyage.

En résumé, cela comprend les vols, l’hébergement, la location de voiture s’il y en a une. A celle-ci on estime un coût en essence sur place vis-à-vis du kilométrage qu’on aura besoin de faire. Cette donnée n’est jamais définitive, mais ça permet de se donner une idée. Vous pouvez facilement trouver les prix du pétrole locaux sur internet et concernant le kilométrage, Google Maps est votre ami. A cela on ajoute le prix des activités prévues et une estimation de notre budget alimentation. Même chose que pour le budget essence, c’est purement spéculatif et ça permet juste de se préparer à minima à cette dépense.

Enfin, on aime bien remplir la colonne « dépenses validées ». Ca permet d’avoir une différence entre la somme estimée et celle dépensée. Une bonne chose pour voir si vous aviez prévu trop large ou trop court.

Divers

C’est à peu près tout concernant notre document « préparatoire ». Concernant la préparation du séjour, on peut malgré tout ajouter les conseils suivants.

Ne pas oublier ses papiers d’identité et son passeport et s’assurer qu’ils soient valides. C’est bête, mais c’est la base.

Pensez aux formalités d’entrée dans le pays de destination (Esta / Visa). Pour certaines, cela prendra du temps. Anticipez donc!

Si vous suivez un traitement médical, préparez une liste avec les dénominations communes internationales (DCI) de vos médicaments. Cela vous permettra souvent de vous les procurer plus facilement dans une pharmacie étrangère. Demandez la liste des DCI a noter à votre médecin si vous avez un doute.

Côté finance, faites attentions aux frais bancaires dûs aux transactions dans un pays étranger (surtout hors zone euro). Parlez en à votre banquier. Vous pourrez notamment voir avec lui pour augmenter vos plafonds de retrait et de paiement sur la période de votre séjour.

Pendant que l’on parle banque, penchez vous sur la possibilité de souscrire à une Visa premier. Celle-ci coûte un peu plus cher qu’une carte classique c’est certain, mais elle embarque un lot d’assurance qui vous permettront, pour un voyage de courte durée, de ne pas trop vous soucier des assurances voyage (annulation / location de voiture / couverture en cas d’hospitalisation etc.)

Enfin, pour éviter les frais bancaires abusifs, faites un bon retrait en cash, cela vous épargnera les frais fixes à chaque retrait. Après, il faut voir combien vous êtes prêts à transporter sur vous. Car il est vrai que se promener avec 1000$ dans ses poches, ce n’est pas très rassurant.

Voilà à peu près tout ce qu’on peut vous recommander pour l’organisation d’un court ou moyen séjour. Notre préparation touchant donc à son terme, il ne reste plus qu’à préparer nos valises. Un sujet à part entière y sera consacré car là encore, vous serez d’accord j’en suis sûr, il y a quelques points importants à ne pas négliger et un bon récapitulatif sur la question vaut bien son pesant d’or.

Si vous avez vos propres routines de préparations de voyage, nous serions contents de les connaître, afin de voir si on peut améliorer la nôtre.

On vous dit donc au revoir et à la semaine prochaine pour examiner un peu ce qu’on met dans nos valises.

Voyagement vôtre

Vos commentaires

Me notifier
avatar
Planete3w
Invité

Que de bons conseils ! Pour un road-trip le billet multi-destination (aussi appelé open-jaw) est vraiment très pratique. Parfois c’est même moins cher. C’est ce que nous avons fait au Brésil, en Andalousie et c’est ce que nous allons faire en Australie. Dans certains pays dont les Etats-Unis et l’Australie, il faut faire attention aux lois/contraintes des états traversés pendant le road-trip . Et ce qui concerne le gps, vous prenez le votre, vous en achetez un sur place ou vous en louez un ?

Voyagement vôtre
Voyagement vôtre
Hello ! On est justement sur la route en ce moment du côté de Los Angeles où le GPS nous a bien servi. On utilise en fait l’application HereWeGo. Elle est gratuite sur Android. Tu télécharge la partie de la carte en amont qui t’intéresse et comme ça tu as un GPS qui fonctionne même en mode avion, sans utiliser de data. Tu peux faire la même chose sur Google map, mais en mode hors ligne celui là marche mieux. Pour dire, il t’indique même les points photo, les stations essence, etc… Seul bémol que l’on a noté, c’est qu’il… Lire la suite...
Aurore
Invité

Vous êtes une agence de voyage à vous deux !
Après un voyage en Thaïlande et Grèce, on s’attaque à un petit road trip en Andalousie. J’adore ce moment où l’on a décidé de la destination et où l’on décide du circuit !

Anaïs - Visiteuse du Monde
Invité

Ah mais je ne connaissais pas le cashback ! intéressant pour mes futures résa (plutôt booking.com pour ma part, et je vois qu’ils sont aussi répertoriés sur Igraal)
Moi je me fais généralement une fiche de route. Donc tout sur un fichier Word, jour après jour, avec les activités/hébergements, etc… au fur et à mesure, avec au début les avions ou autre info générale, et à la fin un tableau récap des dépenses. Mais au final, on retrouve les même postes

Lauralee
Voyagement vôtre

Oui le cashback c’est top et ça marche dans pleins d’enseignes en plus! Mais le plus intéressant reste les voyages! J’espère que tu es passé par notre lien en tout cas! 😉
On se fait également un road book à chaque fois qu’on part en road trip! Ça nous permet de conserver les adresses utiles notamment des hébergements ou des loueurs de voitures au cas où on se retrouve sans Internet!

wpDiscuz