Escapade de 2 jours à Annecy !

Salut les voyageurs,

On vous retrouve ici après un bon mois d’absence pour reprendre le cours de nos pérégrinations.

Aujourd’hui, on a décidé de vous emmener à Annecy, où l’on a passé un week-end en amoureux début avril.

J’en garde des souvenirs de quand j’étais plus jeune avec mes parents, ou avec mes copines de fac lorsque l’on voulait s’échapper un peu de Lyon. Mais nous n’avions encore jamais profité de son cadre romantique en amoureux. Il faut reconnaître qu’avec une vieille ville tant préservée, des canaux aussi charmants, des façades toutes en couleurs, un immense lac et des montagnes toutes proches, Annecy affichait de nombreux atouts pour nous plaire. Il était donc temps de remédier à tout cela.

Découverte de la Venise des Alpes

Nous avons passé notre première journée à arpenter le centre historique d’Annecy. On avait récupérer à l’office du tourisme un prospectus permettant de visiter Annecy selon les quatre itinéraires suivants : « la vieille ville et les églises », « les canaux », « le lac » et « Annecy insolite ». La ville n’étant pas très grande, on a décidé de mixer ces quatre itinéraires à notre sauce pour faire le nôtre.

On a donc commencé notre visite par la Rue du Pâquier, où se trouvent l’ancien hôtel de Sales, une belle bâtisse du 17e siècle dont la façade nous rappelait celles des palais génois et le Puit Saint-Jean.

En continuant un peu nos vagabondages, nous sommes tombés sur une très jolie place où se dressaient l’église Notre-Dame-de-Liesse et l’ancien Hôtel de Ville d’Annecy, qui abrite aujourd’hui un presbytère.


Mais le plus intéressant arrive ensuite, car c’est derrière une arcade au bout de la place, que se cache la rue de la Filaterie. Celle-ci est devenue en un instant notre rue préférée à Annecy. J’exagère à peine, mais on a vraiment adoré cette petite ruelle, qui incarne totalement l’ambiance romantique que nous étions venus chercher à Annecy et qui s’est révélée en outre très photogénique.

Non loin de la rue de la Filaterie, on a été happés par les odeurs émanant d’un marché situé en plein cœur de la vieille ville, entre la rue Sainte-Claire et le quai de l’Évêché. Autant dire que l’on était ravis de découvrir les produits locaux et que l’on s’est régalés tant visuellement que gustativement.


Après avoir bien profité des joyeusetés du marché, nous nous sommes remis en route en direction de l’Embarcadère, où nous avons pu découvrir l’Église Saint-François et les vannes de la ville.

Nous avons ensuite longé le Quai Perrière situé sur l’autre rive du Thiou la rivière qui serpente le centre-ville d’Annecy, pour aller explorer les autres merveilles de la ville.

Petite déception en arrivant devant le Palais de l’Isle, où se trouve la surprenante ancienne prison, puisque le site est en travaux et que nous n’avons donc pas pu en profiter comme il se doit.

On a tout de même découvert en oscillant entre les deux rives les autres canaux d’Annecy dont notamment le Pas de l’Isle, le Pont Morens et le Passage de l’Évêché.

En longeant le quai de l’Évêché, nous avons d’ailleurs fait un petit détour par la rue Jean-Jacques Rousseau, où nous avons pu découvrir la Cathédrale Saint-Pierre et juste derrière celle-ci le Canal Notre-Dame. Celui-ci est bien moins envahi par les touristes et nous avons donc pu en profiter pleinement.

On a poursuivi ensuite notre route jusqu’au Pont de la République, puis emprunté le passage Nemours, pour nous rendre au Château d’Annecy situé sur les hauteurs de la ville. Construit par les comtes de Genève au 13e siècle, le château est vraiment très bien conservé et abrite aujourd’hui le Musée-Château et l’Observatoire Régional des Lacs Alpins. Il est donc possible de découvrir de nombreuses expositions sur la formation du lac et son entretien à l’heure actuelle.

On a d’ailleurs eu un peu de chance pour le coup, car la visite de celui-ci est gratuite le premier dimanche du mois et nous n’avons donc pas payé. Si vous vous rendez cependant au château un autre jour, le prix pour un adulte est de 5,50 €.

En toute honnêteté, nous n’avons pas été transcendés par les expositions que nous avons vues au sein de celui-ci. Par contre, le panorama sur Annecy et le lac depuis le belvédère du château vaut clairement le détour. On vous recommande donc de faire l’ascension au moins pour ce point de vue.


Étant donné que nous n’aimons pas passé deux fois au même endroit, nous sommes redescendus par un autre chemin qui nous a permis de découvrir la Côte Perrière, une petite ruelle vraiment pleine de charme. Dans cette dernière, on a pu admirer la Porte Perrière, l’entrée d’Annecy lorsque l’on venait d’Italie.

On a d’ailleurs profité du fait d’arriver de nouveau près du lac pour aller faire le check-in à notre hôtel. Étant donné qu’il s’agissait du cadeau de Saint-Valentin que j’avais offert à Sébastien, j’avais mis le paquet à ce niveau-là, et l’on a passé une fantastique nuit au Splendid hôtel (4.5/5 sur Tripadvisor) situé juste en face du lac. Rien à redire, si vous cherchez un endroit cosy où séjourner sur Annecy.

Les chambres sont hyper confortables et fonctionnelles, le personnel serviable et le cadre est fabuleux. Je rêve encore du gargantuesque petit déjeuner que l’on a pris au soleil avec le lac en point de mire.

On a d’ailleurs terminé cette première journée en ressortant faire quelques photos des canaux et en mangeant une bonne pizza « bien locale » (on ne se refait pas) à The Little Italy. Il s’agit d’une adresse qui nous avait été recommandée par un local sur Twitter et le moins que l’on puisse dire c’est que nous n’avons pas été déçus tant les pizzas avaient le goût de l’Italie, si apprécié par nos petits estomacs.

Les rives du lac d’Annecy

Comme je le disais précédemment, après avoir englouti un merveilleux petit déjeuner, nous nous sommes attelés à notre délicate tâche du jour à savoir flâner autour du lac. Il est difficilement pensable d’aller à Annecy sans faire un petit tour au bord de son lac, on devait donc aller voir ça de nos propres yeux.

Pour économiser quelques euros, nous sommes allés garer notre voiture, qui dormait jusque là dans le parking de l’Hôtel de Ville, sur le parking de l’Impérial Hôtel qui est gratuit (mais gardez-le pour vous hein).

C’est de ce point de départ que nous avons commencé notre parcours. Après avoir flâné un peu dans les jardins de l’Impérial, nous avons longé le lac, en passant sous les allées d’érables, puis vers le Pâquier jusqu’au fameux Pont des Amours. Le Pont des Amours traverse le Canal du Vassé et offre une splendide vue sur le lac d’Annecy. Son petit côté pittoresque en fait le pont le plus célèbre et photographié d’Annecy.

De l’autre côté du pont se trouvent les jardins de l’Europe, un parc à l’anglaise, qui abritent de nombreux jeux pour enfants.

On a rebroussé chemin après les jardins de l’Europe pour retourner au niveau du Pâquier, où s’effectuent toutes les locations de bateaux et de pédalos. On avait envie d’aller faire un petit tour sur le lac et encore une fois, nous avons eu de la chance, car la saison ouvrait pile le jour de notre visite. On a donc fait une croisière commentée d’une heure sur le lac avec la Compagnie des Bateaux du Lac d’Annecy, pour la somme tout de même de 14,40 € par adulte.

Depuis le bateau, nous avons ainsi pu avoir un aperçu des villes alentour de Veyrier du lac, Menthon Saint-Bernard, Talloires, Duingt, Saint-Jorioz et Sevrier.

Les villes de Duingt et de Menthon Saint-Bernard abritent d’ailleurs de très beaux châteaux sur lesquels la visite depuis le lac offre de magnifiques panoramas.

Au final, nous n’avons pas été déçus de notre excursion. La guide maîtrisait vraiment bien son sujet et l’on a appris de nombreuses choses sur Annecy et son lac. Le seul point négatif à noter est qu’à cette saison, il peut faire encore un peu froid sur le bateau et que contrairement à nous, on vous conseille de prévoir un petit coupe-vent !

De retour sur la terre ferme, nous avons décidé d’aller nous acheter de quoi grignoter dans la vieille ville et d’aller pique-niquer dans le Pâquier comme de vrais Annéciens avant de quitter celle-ci pour ses alentours.

Les Gorges du Fier

En partant seulement deux jours, nous n’avons pas eu le temps de prévoir une vraie randonnée autour du lac. Cependant, un de nos amis nous avait recommandé d’aller faire un tour dans les Gorges du Fier lorsque l’on a abordé le sujet de notre escapade en Haute-Savoie. (Coucou Ludo, si tu passes par là.) On l’a donc écouté et pour le coup nous n’avons pas été déçus.

Situées à une dizaine de kilomètres d’Annecy, les Gorges du Fier abritent un canyon étroit où l’on avance sur une passerelle fixée contre les rochers à 25 mètres au-dessus de la rivière du Fier.

Comme de nombreux canyons, les Gorges du Fier sont le résultat de l’érosion de la roche par les eaux courantes. On est devenus totalement dingues des canyons depuis notre voyage aux USA, donc autant vous dire que l’on était contents d’en retrouver un à quelques kilomètres de chez nous.

Notre seule déception au final, serait que le parcours nous a semblé un peu court et que l’on aurait aimé en voir encore. Mais on peut difficilement contrôler ces choses-là.

Si vous aussi, vous voulez visiter les Gorges du Fier, sachez que celles-ci sont donc situées dans le village de Lovagny, à une dizaine de kilomètres d’Annecy et que l’entrée coûte 5,70 € pour un adulte.

C’est sur ces derniers mots que nous allons clôturer cet article sur notre escapade à Annecy. On espère que celui-ci vous a plu et encore une fois on serait curieux de connaitre vos retours d’expérience sur celle-ci. N’hésitez donc pas à nous laisser un commentaire pour nous donner votre avis.

Voyagement vôtre
Catégorie: CityTrip, France, Récit

Vos commentaires

Me notifier
avatar
Stephanie
Invité

Ca a l’air vraiment sympa comme endroit, j’en entends beaucoup parler !

wpDiscuz