Antelope Canyon : Lower vs Upper, lequel choisir ?

Salut les voyageurs,

Comme promis dans notre précédent article sur Page et ses alentours, on vous livre ici nos impressions sur le célèbre Antelope Canyon.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une étroite fente rocheuse formée par le ruissellement de l’eau sur la pierre. Des années d’érosion qui offrent aujourd’hui de magnifiques failles un peu partout dans le monde telle que celle de Pétra en Jordanie ou bien celles dont on vous parle à présent : Antelope Canyon en Utah.

Situé sur la réserve indienne Navajo, le canyon est un incontournable des environs. Il doit sa renommée notamment au fait qu’il est plus que photogénique. Cela grâce aux célèbres rayons de lumière qui le traversent lorsque le soleil est à son zénith, donnant parfois naissance à des formes fantomatiques qui flottent dans l’ombre de la roche.

Quand on parle d’Antelope Canyon, on évoque généralement un seul canyon, mais le l’endroit est en réalité composé de deux failles distinctes, localisées sur deux sites différents : appelés Lower et Upper.
L’origine de leur nom est d’ailleurs on ne peut plus simple. Le premier est situé sous terre et le deuxième au-dessus. Simple, on vous l’avait dit !
Mis à part ça, on peut distinguer quelques autres petites différences. Le Lower est plus accidenté et nécessite de gravir quelques échelles lors de la visite (rien de bien terrible cela dit). Enfin le Upper, à cause de ses « light ray » notamment, est plus fréquenté que son voisin. Et quand on dit plus fréquenté, c’est beaucoup plus fréquenté !

Lower Antelope Canyon

Visiter Antelope Canyon

Qui dit réserve indienne, dit pas de National Park Service. Si vous avez acquis le pass « America the beautiful » et bien sachez qu’ici, il ne vous servira à rien :). Le parc est géré par le peuple Navajo et ces derniers ont mis en place leur propre laissez-passer pour les visites du site. Pour l’obtenir, il vous faudra débourser 8$ à l’entrée de la réserve. Il donne accès pour la journée aux deux canyons et n’est valable qu’un jour (durs en affaires les Navajos).

Enfin bien que munis de votre sésame, sachez que vous ne pourrez pas visiter le site seuls. Il est obligatoire de passer par une des sociétés locales qui proposent des tours organisés. Ça peut paraître rebutant de prime abord, mais avec le recul c’est peut-être mieux ainsi. Quand on voit le nombre de personnes lors des visites, je n’imagine pas le bazar que ça serait sans un minimum d’organisation et d’encadrement.

Ces tours opérateurs proposent tous plus ou moins la même chose. Vous retrouverez les circuits « classiques » et les circuits dits « photographes ». Ces derniers vous permettent d’emporter avec vous votre trépied (accessoire plus qu’utile pour réussir des clichés « originaux » à Antelope Canyon) et promettent d’avoir plus de temps pour faire vos photos « tranquillement ». Oui, car autant vous prévenir tout de suite, dans le circuit normal, vous devrez vous contenter de votre appareil photo et devrez également faire pas mal d’effort pour ne pas photographier la foule qui est omniprésente… Bienvenue dans « l’usine à touriste Antelope Canyon »!

Lower Antelope Canyon

Comment cela se matérialise-t-il au niveau du tarif ?

Pour une visite du Lower, vous devrez débourser 20$ par personne pour une durée moyenne d’une heure. Le tour photo quant à lui coûtera le double : 40$.
Du côté du Upper, c’est une autre histoire. La simple visite vous reviendra à 40$ par personne et il faudra ajouter 10$ pour la même chose aux heures où les rayons du soleil traversent le canyon (le Prime Time Tour). Si vous voulez saisir cet instant à la perfection, il vous faudra opter pour le tour photo et débourser pas moins de 80$ !!

Ligth ray du Lower Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon

Notre expérience personnelle

Concrètement, comment se déroule un tour ? On répondra que ça dépend du canyon, car l’un est accessible à pied et l’autre non.

Pour le Lower, nous avions réservé notre créneau horaire, celui de 9h. Les consignes étaient d’arriver à la réserve quelques dizaines de minutes avant la visite. Après avoir réglé la taxe d’entrée, on se retrouve sur un grand parking devant pas moins de 3 bâtiments appartenant tous à un tour opérateur différent. Nous avions choisi Dixie Ellis’ Lower Antelope Canyon Tours pour les bons retours qu’on avait lus sur internet. Direction la cabane au toit vert donc.
À notre arrivée, on nous a demandé d’attendre l’heure du départ. Les navajos créent des groupes d’une vingtaine de personnes et les accompagnent les uns à la suite des autres vers l’entrée du canyon. Il était 8h30 et comme le groupe précédent n’était pas très rempli, le guide nous a donc proposé de visiter plus tôt.

Notre troupe ainsi composée, c’est Kyle, un navajo de Los Angeles (oui oui, vous avez bien entendu ^^) qui nous a pris en charge. Très sympathique, il a pris le temps de faire connaissance avec tout le monde sur la route qui mène à la faille.
Nous l’avons suivi pendant quelques minutes à pied, à travers le désert. Il est souvent recommandé d’apporter une casquette, car une fois devant l’entrée, il peut y avoir un peu d’attente avant d’y pénétrer et il n’y a pas le moindre coin d’ombre.
Notre tour arrivé, Kyle nous a fait emprunter une première échelle pour descendre au fond du ravin, tout en faisant un rapide (et essentiel) point sécurité. En atteignant le bas, on comprend vite pourquoi on ne peut pas le visiter seul. Le canyon est bondé et si chacun faisait à sa sauce, ça serait impraticable. Les différents accompagnateurs pressent donc un peu leurs groupes respectifs afin que ça avance et que chacun puisse rentabiliser à minima la somme déboursée.
Le nôtre a néanmoins pris le temps de nous montrer les réglages préconisés sur nos appareils pour shooter les lieux, et nous a parlé géologie. Un vrai travail de guide pour le coup, pas seulement là pour nous faire circuler plus vite.

Nous avons pu prendre un peu notre temps afin que le groupe précédent nous distance un brin. De quoi réussir quelques photos et profiter quand même de la visite. Oui, car au-delà de ça, le canyon est magnifique il faut le préciser. Dame nature a encore une fois fait des merveilles et nous livre ici une de ses plus belles créations (d’ailleurs ce n’est pas pour rien que Microsoft en a fait un fond d’écran Windows ^^). De plus, nous avons eu la chance de pouvoir apercevoir les fameux « light ray », qui font la renommée du Upper, plus rares ici dans le Lower. Un bon moment donc malgré le monde et un bon point pour l’agence choisie qui offre même la bouteille d’eau à la fin du circuit.

Lower Antelope Canyon

Notre visite du Upper quant à elle, est une autre histoire. Je pense que le touriste paye le contrecoup de la renommée des lieux. Comme nous étions sortis tôt du Lower, nous avions eu la chance de pouvoir réserver un « Prime Time Tour » en last minute auprès de Adventurous Antelope Canyon. Nous avions donc rendez-vous à 12h pour la visite du second canyon. Une aubaine ! C’était un peu cher, mais nous allions pouvoir explorer LA faille à voir selon la majorité des gens et avec les « light ray » qui plus est.
De la même manière que pour le Lower, les gérants fonctionnent par groupes. Le ravin n’étant toutefois pas accessible à pied, c’est par camionnettes que les touristes sont transportés vers l’entrée de celui-ci. Dans notre cas, on a eu un peu de chance et l’on s’est retrouvé sur la banquette arrière d’un pick-up. Je parle de chance, car vu l’état de la piste où l’on a roulé, je n’aurai pas voulu être à l’arrière d’une bétaillère. Bonjour la poussière et les nids de poule ! Après, je pense que le transport fait aussi partie de l’attraction.
Devant l’entrée du canyon, on nous informe que contrairement au Lower, celui-ci n’est pas à sens unique. Malheureusement, il n’en est pas plus large pour autant. Conséquence directe, c’est encore plus les embouteillages. Ajoutez à ça, le fait que c’est le plus prisé des deux. Je ne vous fais pas de dessin…

Côté guide, on a eu moins de chance que la première fois. Personnellement, j’ai vraiment eu l’impression d’avoir été juste trimbalé au milieu des gens, sans pouvoir profiter des lieux, en faisant une brève pause de temps en temps pour entendre « Prends ta photo comme ça« , ou encore « Ça, c’est ce qu’il faut prendre en photo« . C’était tellement pressant qu’on a même vu des gens se faire enlever l’appareil photo des mains pour que le guide shoot à leur place.
Ici, ce n’est plus une visite, mais un photo tour expéditif. Mais le comble de notre périple, c’est que la personne qui nous a vendu les billets n’a pas trouvé judicieux de nous prévenir qu’étant sur la fin de saison, notre « Prime Time Tour » ne nous permettrait pas de voir les rayons de lumière. On a donc payé un supplément, pour se retrouver à mi-parcours avec un canyon presque complètement noir. Pour dire, j’en ai même rangé mon reflex. On est bien loin de la promesse commerciale qui nous avait été faite.
Une fois arrivés, de l’autre côté, c’est le moment du retour. Ne comptez pas en profiter pour prendre une dernière photo. Si vous avez mis 30min pour traverser dans un sens, il vous faudra moins de 5min pour le faire dans l’autre.
Bilan de notre visite du Upper… Un goût un peu amer et l’impression d’être tombé dans un piège à touriste des plus banales. Heureusement que l’épisode du matin était agréable.

Upper Antelope Canyon

Quand visiter ?

Il semble que la meilleure saison soit l’été. On s’était pas mal renseigné là-dessus pour être sûr de pouvoir observer les « light ray » dans le Upper et durant l’été il semble qu’il faille y être entre 10h et 12h. Comme vous avez pu le lire plus haut, plus la saison avance, plus le créneau horaire a l’air de réduire. Nous y étions fin septembre et si on devait le refaire, on viserait probablement la fenêtre de 10h-11h, mais pas autre chose.
Pour le Lower, le créneau de 8h-9h est conseillé, et nous n’avons pas été déçu. On recommande donc cet horaire.

Light ray du Lower Antelope Canyon
Lower Antelope Canyon

Réserver ou pas ?

Là est la grande question ! Réserver ou pas ?
Pour le Upper, je pense qu’il le faut si l’on veut être sûr d’avoir le meilleur horaire possible. Le canyon étant clairement le plus populaire. Il faut mettre toutes les chances de son côté.
Pour le Lower, je ne sais pas si c’est indispensable. Nous avions réservé et le guide nous a proposé de prendre le tour d’avant, car il y avait encore des disponibilités. Cette visite est moins prisée et il est possible de trouver de la place en last minute. Après comme toujours, si vous voulez voyager sereinement, vous pouvez réserver comme ça au moins, vous êtes sûrs. C’est à l’appréciation de chacun donc.

Notre avis, nos conseils

Si l’on devait dresser un bilan de notre visite d’Antelope Canyon, on pourrait dire qu’on garde un très bon souvenir de notre escapade dans le Lower, avec un guide satisfaisant et des « light ray » en bonus. Concernant le Upper, on a clairement été déçus. C’est peut-être dû à la haute saison qui touchait à sa fin, mais quand on vous vend un « Prime Time Tour », on se doit a minima de vous prévenir que la moitié de votre visite se fera dans le noir…
Si l’on devait n’en choisir qu’un, en fin de compte on opterait pour le Lower sans hésiter.

Si néanmoins vous voulez tenter les deux, on vous recommande de les faire sur la même journée. Au moins, vous n’aurez pas à payer deux fois le Navajo pass. Préférez un horaire tôt le matin pour le Lower, afin de pouvoir viser le créneau de 10h-11h pour le Upper.

Enfin, si vous y allez avec l’ambition de faire la photo magique que vous avez vue sur internet, il faudra débourser 80$ juste pour emmener votre trépied et pouvoir avoir une minute sans personnes devant vous. Et c’est malheureusement presque indispensable. Ce point renforce encore l’impression d’être dans une usine à touriste bien rodée. Si vous ne tolérez plus ce genre d’endroits bondés et où vous n’êtes pas sûrs de profiter, alors évitez Antelope Canyon.

Lower Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon

Un peu de technique

Parce qu’on avait cherché ce genre d’informations techniques au préalable avant de partir, mais sans forcément les trouver, on vous les partage rapidement ici. En gros, si vous voulez préparer un peu votre visite d’Antelope Canyon d’un point de vue matériel photo, prévoyez un objectif grand-angle de préférence et surtout avec une bonne ouverture (ex : f/2.8), car le canyon est étroit et peu lumineux. Préréglez votre balance des blancs sur « Nuageux » et si vous êtes familier avec ça, utilisez la fonction « bracketing » de votre appareil afin de faire des fusions HDR par la suite. C’est un peu technique, mais on répondra volontiers à vos questions en commentaire, pas de soucis là-dessus. 😉

Nous dans le Lower Antelope Canyon

Lower Antelope Canyon
Le coeur du Upper Antelope Canyon

Lower Antelope Canyon
Lower Antelope Canyon
Lower Antelope Canyon
Lower Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon

Et voilà, on espère que cet avis sincère vous sera utile, car on aurait aimé en avoir un similaire lors de notre préparation. On est aussi curieux de connaître votre propre ressenti sur le canyon si vous l’avez déjà fait. Dans ce cas, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire !
On vous donne rendez-vous pour le prochain épisode à Monument Valley et vous souhaitons de bonnes fêtes de Noël.

Voyagement vôtre

Vos commentaires

Me notifier
avatar
Stephanie
Invité

Ahaha c’est vrai que le succès de ce genre d’endroit se paie ! On ramasse de l’argent comme on peut hein… c’est dommage mais bon !
En tout cas toutes ces infos sont super utiles pour préparer un voyage!

Voyagement vôtre
Voyagement vôtre

Merci Stéphanie, on est ravis que ça te plaise! On a essayé de retranscrire au mieux ce qu’on avait ressenti sans enjoliver la chose (malgré la magie du lieu) car oui il y a bien des petits défauts. 🙂

Deux Évadés
Invité

Trop bien votre article ! Un article comme on les aime : sincère, qui retranscris bien votre expérience, des belles photos et avec des supers conseils 🙂
Ca nous confirme certains points, on fera le Lower tôt avec Dixies, et ca nous donne des infos cool sur les techniques de photographie !
Continuez à nous pondre des articles de cette trempe !

Voyagement vôtre
Voyagement vôtre

Concernant le Lower, on a eu de récents retours d’autres personnes qui l’ont fait… Et il semble qu’en haute saison, il y ait un peu plus d’attente devant le canyon, même le matin. On y était fin septembre, on peut pas vérifier ce point mais voilà ^^ C’est prévu pour quand votre visite ?

Anais - Visiteuse du Monde
Invité

Ca a l’air magnifique et « soyeux » avec tous ces arrondis. Dommage pour le monde et les coûts en revanche :/

wpDiscuz